jeudi 13 juillet 2017

Calendar Girl Juin

Auteur : Audrey Carlan
Éditeur :  Hugo Roman
Parution FR : 01/06/2017
ISBN : 2755629177 
Pages : 152


Voilà Mia dans la capitale, Washington, DC. Elle n’est pas très enthousiaste sur sa mission du mois, puisqu’elle doit jouer la compagne de Warren Shipley, un homme âgé et surtout l’un des plus riches businessmans des États-Unis. Elle doit lui servir de faire valoir vis-à-vis des hommes d’affaires qu’il veut approcher.

Mais elle va vite changer d’avis lorsqu’elle est accueillie par Aaron Shipley le fils de Warren.

Aaron est non seulement irrésistible physiquement, raffiné, mais aussi le plus jeune sénateur des États-Unis. À trente-cinq ans, il est riche comme Crésus, célibataire, et fait les couvertures de tous les magazines du pays.


Mia, qui pensait que la politique était un monde ennuyeux, va s’apercevoir qu’il n’y a rien de plus excitant que la démocratie. Et, pourtant, il va lui falloir beaucoup de force et de courage pour surmonter de bien tristes événements. Heureusement, elle sera bien entourée…

Mon avis :

Une nouvelle fois, je sors mitigée de cette lecture. C'est redondant au possible, on trouve toujours le même schéma, un homme, une femme, une histoire compliquée que Mia arrive à arranger en deux coups de baguette magique. Une envie de sexe comme jamais, une frustration car monsieur Juin est vieux et ne lui donnera pas ce qu'elle cherche en faisant ce qu'il désire... Un fils beau gosse et jeune, Sénateur qui plus est alors pourquoi pas lui lancer des regards provocateurs et langoureux. Un final surprenant mais dans un sens attendu à un moment ou un autre durant cette année. 

Je n'ai pas été réellement convaincu de ce mois-ci, malgré tout les bien plus apprécier que certains, il est plus émouvant et nous montre une Mia qui fait un bilan de cette moitié d'année passer en tant qu'escort. Elle devient émouvante pour la première fois et nous montre un bout de sa personnalité qui m'a touché. Cette envie de vouloir garder cette partie de sa vie, c'est rencontre, sa famille... J'ai été touché de la façon dont elle réalise ce souvenir. 

Pour le Monsieur Juin, j'ai été gêner du début à la fin. Mia s'adresse à lui comme s'il avait 25 ans, un langage vulgaire au possible, un comportement certes comme d'habitude mais qui ne devraient pas l'être. Encore une fois Mia se voit tirer une perche pour ne plus être une escort... Mais non on passe et on oublie. Certes c'est compréhensif au vu des motivations du client mais c'est tout de même la troisième fois qu'elle aurait pu sortir de ce cercle vicieux. 

Un tome une nouvelle fois que m'a déçu, je n'attends maintenant plus rien de cette saga. Je continuerais pour connaître la fin mais ce sera vite lu, vite oubliée.