samedi 15 juillet 2017

Wonderpark ~ Libertad

Auteur : Fabrice Colin
Éditeur :  NATHAN
Parution FR : 12/05/2016
ISBN : 2092559869 
Pages : 125

À l'école, Jenn et son frère, Mervin, ont fait la connaissance d'une fille au nom étrange : Orage. Son père est le concepteur de WonderPark, un parc d'attractions mystérieux et désaffecté. 

Quand leur nouvelle amie leur propose de visiter l'endroit, Jenn et Mervin sont ravis. Mais à peine sont-ils entrés dans le parc que Zoey, leur petite sœur, disparaît. 

Les enfants découvrent alors que WonderPark est le portail de mondes magiques et pourtant bien réels. 


Sans hésiter, Jenn, Mervin et Orage s'engouffrent dans Libertad, le monde des pirates, où la traîtrise est un art et le courage une nécessité. 

Mon avis :

C'est après avoir vu l'update lecture de Pikiti Bouquine que je me suis décidé à lire cette saga jeunesse. Après avoir été déçu de m'a dernière lecture de ce genre, j'avais besoin d'une "valeur sur" et j'ai bien fait de me lancer dans cette lecture. C'est frais, agréable à lire et addictif. Trop vite terminé, j'ai maintenant plus qu'une hâte lire la suite.

On suit les aventures de Jenn, Marvin (tous deux frères et sœurs) ainsi que Orage, une amie quelques peut mystérieuse. Un beau jour il décide de partir à la découverte de Wonderpark, Orage y vivant avec son oncle, mais le parc n'ayant jamais ouvert au public, il s'agit là pour nos deux frères et sœurs, accompagné de leur toute petite sœur, d'une bien belle aventure. Visité un parc d'attractions abandonnées. Malheureusement pour eux ce parc est "magique" et un homme-singe vient à kidnapper la plus jeune des sœurs. Ni une ni deux, nos trois amies partent à la poursuite de cet homme. Ils vont devoir entrer à Libertad, premier monde de Wonderpark. Leur quête va être semée de pirates et d’embûches. 

J'ai tout de suite adhéré à ce monde magique lié au notre par un parc d'attractions quelques peut mystérieux. L'intrigue est simple mais efficace. D'une grande qualité pour les jeunes de 9-12 ans. J'avoue avoir moi-même beaucoup apprécié cette lecture. Elle s'avère être une belle entrer dans le monde de la fantasy pour les préadolescents, la plume est fluide et addictive. Rien de bien complexe et les dessins d'Antoine Brivet permet aux plus jeunes de faciliter leurs imaginations. Une saga que j'ai hâte de continuer. À lire de toute urgence, ou à offrir à vos enfants.

La princesse des glaces (BD)

Auteur : Léonie Bischoff
Olivier Bocquet
Éditeur :  CASTERMAN
Parution FR : 13/11/2013
ISBN : 2203074655
Pages : 128


La première adaptation en bande dessinée de la célèbre série de polars de Camilla Läckberg.

Erica Falck, trentenaire installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise où elle écrit des biographies, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête, Erica est vite convaincue qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint. Stimulée par cette flamme naissante, Erica se lance à la conquête de la vérité et met au jour, dans la petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître, des secrets détestables. Bientôt, on retrouve le corps d’un peintre clochard – encore une mise en scène de suicide…

Publié en Suède en 2003 et traduit en français en 2008, La Princesse des glaces est chronologiquement la première des enquêtes d’Erica Falck et de son compagnon le commissaire Patrik Hedström. Six autres romans de la même série ont paru depuis. La série policière la plus attachante du moment, dont Léonie Bischoff et Olivier Bocquet donnent, en bande dessinée, une transposition inspirée.

Mon avis :

Camilla Läckberg est une auteure que j'ai découverte avec Cyanure qui m'avais un peut déçu de par la fin qui était attendu de ma part, c'est donc avec une bande dessinée que j'ai décidé de continué c'est œuvres. 

Et cette bande dessinée à été une belle découverte. Tout d'abord nous avons le droit à une galerie de personnages, avec leurs portraits adultes/enfants. Cela permet une compréhension aisée et fluide pour l'intrigue. 

Nous suivons donc Erica Falck et Patrik Hedstrom dans leurs enquête suite à la mort de l'amie d'enfance d'Erica, Alexandra. Sans suis mensonges familial, trahison, meurtre et suicide sur font de petit village au bords de mer entourer de neige. 

L'histoire, bien que simple sur l'intrigue principal de ce meurtre, m'a happée du début à la fin. J'ai adorer les couleurs choisis pour nous plonger dans ce petit village sombre et inquiétant. Les planches sont travailler et il s'agit la d'un coup de crayons dont j'adhère à 100%. J'ai été surprise de la fin et c'est avec plaisir que je me lancerais dans les romans de ce couple d'enquêteurs. A découvrir pour les fans de l'oeuvre original.

Le guide des Youtubers

Auteur : Sébastien Moricard
Alain T. Puyssegur
Éditeur :  CASTELMORE 
Parution FR : 26/10/2016
ISBN : 2362311848 
Pages : 288

En l’espace de quelques années, le phénomène « YouTube » a littéralement explosé. En France comme partout ailleurs, des centaines de vidéastes ont rapidement suscité l’intérêt de millions d’abonnés.

Comment s’y retrouver dans un panorama aussi vaste et diversifié ? Des Jeux vidéo à la Vulgarisation des savoirs, en passant par le Lifestyle, les Web-séries ou encore les « BookTubeurs », à travers plus de 350 chaînes classées par thématique, Le Guide des YouTubers vous présentera les meilleurs vidéastes du Web tout en vous guidant pour en découvrir de nouveaux.


Le Guide des YouTubers, c’est aussi un ouvrage indispensable à tous les vidéastes en herbe ! Plus d’une trentaine de vidéastes, Le Fossoyeur de films, Antoine Daniel, Bruce, Bob Lennon, Le Joueur du Grenier, Solange te parle, Karim Debbache, François Descraques, Nine et bien d’autres, témoignent de leur expérience, leur point de vue, et apporteront de nombreux conseils à ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure ! 

Mon avis :

Ce livre donne de nombreux conseils sur la création d'une chaîne Youtube. Les conseils sont tout simplement donnés par les Youtubers eux-mêmes. Il se compose de 30 conseils, suivi des catégories pour chaque genre. Bien entendu j'ai adoré la catégorie Booktube, connaissant et suivant déjà bon nombre d'entre eux, cela m'a aussi permis de découvrir d'autres. Cédrik Armen en particulier dont j'adore la personnalité. 

C'est toute la particularité de ce livre de nous faire découvrir de nouveau vidéaste pour chaque genre, Booktube, humour, Life-Style...

J'aurais apprécié tout de même que la partie Booktube soit plus étoffée, je pense que certaines personnes auraient mérité d'y apparaître. Comme Éliot et des livres ou encore Pikiti Bouquine. 

Une lecture sympathique, un guide intéressant. Je vous conseille de l'emprunter tout de même. 

vendredi 14 juillet 2017

13 à tables (2016) Les Restos du Coeur

Auteur : Collectif
Éditeur :  POCKET 
Parution FR : 05/11/2015
ISBN : 2266263730
Pages : 282

Les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris cette année encore leur plus belle plume pour vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d'un thème : frère et sœur. Ceux qui s'aiment, ceux qui se détestent... Souvenirs d'enfance, vie commune, haine larvée ou avouée, à chacun sa recette. Douze fratries à découvrir sans modération. Françoise Bourdin – Michel Bussi – Maxime Chattam – Stéphane De Groodt – François d'Epenoux – Karine Giébel – Douglas Kennedy – Alexandra Lapierre – Agnès Ledig – Nadine Monfils – Romain Puértolas – Bernard Werber.

Mon avis :

Après avoir lu le premier volume de 13 à table et aussi pars qu'il fait partie d'un challenge pour cet été, je me suis lancé dans la lecture de ce nouveau recueil de nouvelles au profit des restos du cœur. Ni mieux, ni pire. Un entre-deux avec de belles découvertes et aussi quelques déceptions. De nouveaux auteurs décident donc d’œuvrer pour la bonne cause. 

Nous commençons la lecture comme pour le précédent par la nouvelle de Françoise Bourdin, elle nous livre une histoire convenue sans surprise de nouveau sur fond de prêt d'argent entre frères. Par la suite nous continuons avec Michel Bussi, premières pour m'à part et cette nouvelle m'a laissée mal à l'aise une fois terminer. Le mensonge de toute une vie. Maxime Chattam quant à lui confirme mon addiction a sa plume, une histoire de serial-killer vraiment surprenante et qui m'a laissé un gout de trop peut. Quant à Stéphane de Groot j’essaye encore de comprendre sa nouvelle... Elle n'a ni queue ni tête, une incompréhension totale. 

Une première aussi pour François D'epenoux, une histoire de frère et sœur simple mais efficaces sur le pardon et la rancune. Première aussi pour Karine Giebel avec sa nouvelle sur la religion et les drames qui s'ensuit, poignant et déchirant, une réel claque qui ne laisse pas indifférent. Douglas Kennedy quant à lui joue sur les mensonges de familles, les non dits et les secrets terribles que peuvent cacher des êtres entre eux. ni mauvais ni bon, cela se laisse lire sans plus. Et Alexandra Lapierre joue aussi sur ses non-dits et ces mensonges qui détruisent bon nombre de familles. 

Agnès Ledig m'aura de nouveaux fait chavirer le cœur, une histoire touchante autour de tranches de bacon. Pour Nadine Monfils j'ai tout simplement détesté la plume, une histoire glauque et dérangeante. Déception aussi pour Romain Puértolas qui a du fumée le calumet de la paix avant d'écrire son histoire. Malgré tout touchant sur la fin. Et pour finir Bernard Werber qui m'avait surpris l'an passé, cette fois-ci m'a surprise dans le mauvais sens du terme, je n'ai pas accroché une seconde à son histoire. 

Finalement, m'on avis resté mitigé avec de beaux coups de cœur et de belle déception. Il n'en reste pas moins que c'est une très belle initiative et que je lirais avec plaisir celui de 2017.

13 à tables (2015) Les Restos du Coeur

Auteur : Collectif
Éditeur :  POCKET 
Parution FR : 06/11/2014
ISBN : 2266254057 
Pages : 274

Le livre réunit les œuvres d'un éventail d'écrivains bien connus. Ont ainsi participé au projet : Marc Levy, Eric-Emmanuel Schmitt, Françoise Bourdin, Guillaume Musso, Maxime Chattam, Alexandra Lapierre, Agnès Ledig, Pierre Lemaitre, Frank Thilliez, Jean-Marie Perier, Gilles Legardinier, Bernard Werber, et Tatiana de Rosnay.

13 auteurs pour 13 nouvelles centrées autour d’un thème commun : un repas. Intrigues policières, réunions de famille qui dérapent, retrouvailles inattendues… Du noir, de la tendresse, de l’humour, de l’absurde, à chacun sa recette.

Mon avis :

Il est rare que je me lance dans la lecture de Nouvelles. Or il y a quelques mois je suis tombé sur ce petit recueil en boîte à lire. Ne le trouvant plus en librairie, j'étais heureuse de le lire et enfin pouvoir découvrir la plume de nombre auteur connu. Le thème commun à toutes ces nouvelles est autour du repas. Certains auteurs auront joué le jeu, tandis que d'autres m'auront déçu car loin du thème commun.

Tout d'abord nous découvrons la plume de Françoise Bourdin, deuxième lecture pour m'à part de cet auteur après un cadeau Inespéré que j'avais beaucoup apprécié, or dans ce cas-ci, j'ai trouvé la nouvelle insipide. Une histoire banale comme on peut en lire partout sur un Repas de noël en famille. Ensuite j'ai adoré découvrir la plume de Maxime Chattam, j'ai été conquise et prise dans l'histoire de cet homme possédé par sa nourriture. Et cela me motive à commencer sa saga Autre monde. Pour Alexandra Lapierre, l'histoire est simple mais dotée d'humours et avec une chute émouvante. Par la suite nous avons le droit à la plus belle des nouvelles venant de l'imagination d'Agnès Ledig, une histoire touchante sur la vie d'un petit garçon qui se voit avoir le droit au bonheur grâce à un petit bout de pain, elle devient donc dans mes priorités de lectures parmi tous ces auteurs.

Gilles Legardinier quant à lui nous donne un petit bout de sa vie, deux moments touchants et quelques peut triste, avec tout de même un beau fou rire. Marc Levy quant à lui m'a déçu dans sa démarche sur le thème du repas, je n'ai pas trouvé de réel lien avec ce repas partagé. Une histoire sur le terrorisme tout de même poignante. Pour le style de Guillaume Musso aucun doute sur sa nouvelle, c'est sa plume à n'en pas douter, une histoire de meurtre sous forme de fantôme apparaissant à une femme cancéreuse, addictif et doté d'une chute qui laisse sur les fesses. Une histoire de fantôme aussi pour Jean-Marie Perier, plus émouvant que son collègue mais loin d'être percutant. Je n'avais d'ailleurs aucun souvenir de cette nouvelle au moment d'écrire mon avis.

Tatianna de Rosnay m'a conquise du début à la fin, une histoire touchante autour d'un parfait avec une chute hilarante malgré l'horreur de la situation. Éric-Emmanuel Schmitt nous conte l'histoire de Reine, chienne docile et attachée à son maître, il nous montre toute la bonté animale, une belle histoire comme je l'es aime. Pour Franck Thilliez je dois avouer avoir apprécié sa plume et son intrigue, mais j'ai tout de même compris rapidement la fin, aucune surprise mais agréable à lire. Et la nouvelle qui m'a le plus marqué est celle de Bernard Werber nous contant la vie d'une langouste. C'est drôle et intrigant. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé le clin d’œil à un monument du cinéma. 

Je ressors de cette lecture avec de beaux coups de cœur pour certaines plumes et avec de réelles déceptions pour d'autres auteurs qui m'ont habitué à mieux. Cela reste pour une bonne cause et le panel d'auteurs mérite un grand merci pour leurs aides au resto du cœur. À découvrir.

jeudi 13 juillet 2017

Calendar Girl Juillet

Auteur : Audrey Carlan
Éditeur :  Hugo Roman
Parution FR : 06/07/2017
ISBN : 2755629185
Pages : 147

Direction Miami, où Mia est engagée pour jouer dans le clip d’un artiste de hip-hop ultra-populaire. Il l’a choisie pour sa beauté incroyable et parce que sa popularité a une valeur inestimable.

Anton Santiago, ou plutôt Latin Lov-ah de son nom de scène, a la beauté du diable, un corps de rêve, danse comme un dieu et met toutes les femmes dans son lit.

Il est joueur, brute, et Mia ne rêve que de s’allonger dans son lit. Il l’attire énormément et elle pense aussi que tomber dans ses bras lui changera les idées.


Elle a été engagée pour jouer les séductrices mais, au bout du compte, c’est elle qui est tombée sous le charme du latin lover.

Mon avis :

Après avoir été déçu du mois de juin, c'est avec surprise que j'ai retrouvé ce que j'appréciais dans les premiers mois. L'histoire est différente sans toutefois changer des codes mis en place dans les précédents tomes. L'émotion est présente, c'est avec plaisir que l'on voit Mia faire de réel choix pour son avenir. Mia commence un travail sur elle-même après le choc arrivé le mois précédent. 

Cette fois-ci, Mia se retrouve à Miami, elle devient l'actrice principale d'un clip de Hip-hop. Et le latin Lover n'est finalement pas ce qu'il prétend être. Un autre homme va revenir dans l'univers de Mia et cela va changer sa façon de voir la vie. 

Une bonne lecture finalement et cela me conforte pour les mois prochains en espérant que Mia ne recommence à loucher sur tous les hommes qu'elle croise. 

Calendar Girl Juin

Auteur : Audrey Carlan
Éditeur :  Hugo Roman
Parution FR : 01/06/2017
ISBN : 2755629177 
Pages : 152


Voilà Mia dans la capitale, Washington, DC. Elle n’est pas très enthousiaste sur sa mission du mois, puisqu’elle doit jouer la compagne de Warren Shipley, un homme âgé et surtout l’un des plus riches businessmans des États-Unis. Elle doit lui servir de faire valoir vis-à-vis des hommes d’affaires qu’il veut approcher.

Mais elle va vite changer d’avis lorsqu’elle est accueillie par Aaron Shipley le fils de Warren.

Aaron est non seulement irrésistible physiquement, raffiné, mais aussi le plus jeune sénateur des États-Unis. À trente-cinq ans, il est riche comme Crésus, célibataire, et fait les couvertures de tous les magazines du pays.


Mia, qui pensait que la politique était un monde ennuyeux, va s’apercevoir qu’il n’y a rien de plus excitant que la démocratie. Et, pourtant, il va lui falloir beaucoup de force et de courage pour surmonter de bien tristes événements. Heureusement, elle sera bien entourée…

Mon avis :

Une nouvelle fois, je sors mitigée de cette lecture. C'est redondant au possible, on trouve toujours le même schéma, un homme, une femme, une histoire compliquée que Mia arrive à arranger en deux coups de baguette magique. Une envie de sexe comme jamais, une frustration car monsieur Juin est vieux et ne lui donnera pas ce qu'elle cherche en faisant ce qu'il désire... Un fils beau gosse et jeune, Sénateur qui plus est alors pourquoi pas lui lancer des regards provocateurs et langoureux. Un final surprenant mais dans un sens attendu à un moment ou un autre durant cette année. 

Je n'ai pas été réellement convaincu de ce mois-ci, malgré tout les bien plus apprécier que certains, il est plus émouvant et nous montre une Mia qui fait un bilan de cette moitié d'année passer en tant qu'escort. Elle devient émouvante pour la première fois et nous montre un bout de sa personnalité qui m'a touché. Cette envie de vouloir garder cette partie de sa vie, c'est rencontre, sa famille... J'ai été touché de la façon dont elle réalise ce souvenir. 

Pour le Monsieur Juin, j'ai été gêner du début à la fin. Mia s'adresse à lui comme s'il avait 25 ans, un langage vulgaire au possible, un comportement certes comme d'habitude mais qui ne devraient pas l'être. Encore une fois Mia se voit tirer une perche pour ne plus être une escort... Mais non on passe et on oublie. Certes c'est compréhensif au vu des motivations du client mais c'est tout de même la troisième fois qu'elle aurait pu sortir de ce cercle vicieux. 

Un tome une nouvelle fois que m'a déçu, je n'attends maintenant plus rien de cette saga. Je continuerais pour connaître la fin mais ce sera vite lu, vite oubliée.

mardi 11 juillet 2017

Alcatraz contre les infâmes bibliothécaires

Auteur : Brandon Sanderson
Éditeur :  Mango
Parution FR : 12/03/2010
ISBN : 2740426631  
Pages : 310


Je m'appelle Alcatraz. J'ai treize ans, je suis orphelin et je ne suis pas un gentil.
Laissez-moi vous dire une bonne chose : si un vieux bonhomme à la santé mentale douteuse débarque chez vous sous prétexte qu'il est votre grand-père et que vous devez l'accompagner dans une espèce de quête mystique... refusez sans hésiter.

Je fus obligé d'enfreindre cette règle ; c'était un cas de force majeure. Mais croyez-moi, c'est à ce moment-là que mon destin bascula, direction sacrifices, dinosaures, magie noire et infâmes bibliothécaires.

Mon avis :

Déroutée dès les premières pages, je n'ai pas réussi à accrocher par la suite. C'est original, beaucoup trop original à mon gout. Je dois avouer ne pas apprécier quand on est pris à partir par l'auteur. J'ai trouvé beaucoup trop de rabâchages. On nous répète sans arrêt les mêmes phrases et arriver à la fin du roman on se dit tout ça pour ça. L'intrigue est finalement très mince et réellement trop jeunesse. 

Cette rocambolesque histoire nous plonge dans le monde d'Alcatraz, jeune garçon de treize ans qui se retrouve propulser dans un monde d'infâmes bibliothécaires. D'après son grand-père nous serions trompés par c'est dernier. D'autres continents existeraient et nous serions en manque cruel d'information. Par exemple que les dinosaures existeraient toujours, ils seraient simplement de toutes petites tailles et auraient le don de la parole. Ou encore que certains sable auraient des "pouvoirs" cachés. 

Alors il est sur que je ne lirais pas la suite, j'avoue ne pas avoir le courage de continuer cette lecture de peur d'avoir une panne lecture, cela a été presque le cas pour celle-ci. Je compte tout de même lire l'un des romans de Fantasy adulte de cet auteur, ne voulant pas rester sur une note de déception.

dimanche 9 juillet 2017

To your Eternity

Auteur : Yoshitoki Oima
Éditeur : PIKA EDITION
Parution FR : 19/04/2017
ISBN : 2811635475 
Pages : 190


"C’est à l’épreuve de la réalité que je saurai ce que je suis… Voilà pourquoi mon voyage commence.”

Un être immortel a été envoyé sur Terre. Il rencontre d’abord un loup puis un jeune garçon vivant seul au milieu d’un paysage enneigé. Ainsi commence le voyage de l’Immortel, un voyage fait d’expériences et de rencontres dans un monde implacable…

Mon avis :

Une lecture bouleversante, touchante et terriblement poétique. J'ai honteusement décidé de lire ce manga uniquement pour la couverture que j'ai trouvé sublime. Dans les tons roses, violet la couverture est de loin l'une des plus belles que j'ai eu le loisir de voir pour un manga. 

On suit un être immortel, au cours de sa quête sur terre il découvre la vie par bon nombre de transformations, passant de rocher à Mousse, Neige et loup, il va par la suite faire la rencontre d'un jeune garçon intrépide et plein de vie. Une nouvelle aventure démarre pour cet être immortel. Une vie pleine de tristesse, de solitude et de rencontre. 

J'ai été happer par ce manga qui est de loin le plus poétique et le plus beau que j'ai eu la chance de découvrir. C'est visuellement à couper le souffle, les dessins sont travaillés et le coup de crayons parfait. IL s'avère être mon plus beau coup de cœur dans cet univers qu'est le manga. Une découverte de la vie humaine et animale par les yeux de cet être surnaturel. Un condensée de vie, de mort, de tristesse, de beauté. Les émotions sont décuplées pendant cette lecture et les personnages touchant au possible. Un véritable bijou, un ovni et tout simplement une belle rencontre. Une promesse de poésie et d'une grande aventure touchante et émouvante nous attend dans les prochains volumes. À découvrir de toute urgence.

Culottées 2

Auteur : Pénélope Bagieu
Éditeur :  GALLIMARD JEUNESSE 
Parution FR : 19/01/2017
ISBN : 2075079846
Pages : 168

Des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent : deuxième volet ! Sonita, rappeuse afghane et exilée militante ; Thérèse, bienfaitrice des mamies parisiennes ; Nellie, journaliste d'investigation au XIXe siècle ; Cheryl, athlète marathonienne ; Phulan, reine des bandits et figure des opprimés en Inde… "Les Culottées" ont fait voler en éclat les préjugés. Quinze nouveaux portraits drôles et sensibles de femmes contemporaines qui ont inventé leur destin.

Mon avis :

Les culottées, femmes fortes de caractère ayant accomplie de grands exploits, que ce soit pour la liberté, pour le sport et pour les droits des hommes ou plutôt des femmes. C'est avec soif de découverte que je me suis lancée dans ce deuxième tome de ces femmes courageuses. 

Pénélope Bagieu nous livre une nouvelle galerie de portraits de femmes toute plus extraordinaire les unes que les autres. Par le biais de ce volume Pénélope nous montre son engagement et cela est louable pour une artiste de son envergure. Elle nous montre que quiconque peut devenir quelqu'un, que chaque destin peut changer l'avenir du monde. Le carcan imposé par leurs hommes, familles, des conventions et des religions est le point commun entre toutes ces femmes, et elles se sont battues pour certaines jusqu’à leurs derniers souffles pour combattre l'injustice et pour imposer leurs idées. 

Nous avons le doit une nouvelle fois à quinze portraits magnifique et bouleversant sur des destinées hors du commun. Des femmes culottées et d'une grande bravoure. Quinze planches de dessins toutes plus magnifiques les unes que les autres.

Un réel travail de recherche et une plume et un coup de crayon magique font de ce deuxième volume un petit bijou. Une merveille à découvrir, lire et relire à l'infinie.